Une nouvelle atmosphère intérieure

Nous passons jusqu’à 90 % de notre vie à l’intérieur. Il faudrait donc accorder une importance particulière à la qualité de l’atmosphère intérieure. La santé et le bien-être entre quatre murs sont principalement influencés par quatre facteurs: la température, l’humidité, le flux de l’air et le rayonnement thermique.

Le transfert thermique par rayonnement et les arrivées d’air froid sont des phénomènes qui ne sont pas bien pris en compte, mais influencent considérablement la sensation de bien-être!

Dans les maisons mal isolées, les murs extérieurs sont souvent froids. Même si l’intérieur est bien chauffé, ces murs «émettent» du froid. C’est le transfert thermique par rayonnement qui fait ressentir aux habitants un froid désagréable lorsqu’ils se tiennent à proximité de surfaces froides.

Les arrivées d’air froid provoquent des courants d’air en refroidissant l’air chaud sur les surfaces froides. Bien que ces facteurs soient à peine perceptibles pour les habitants, ils auront l’impression que la pièce est plus froide que sa température réelle. Il est possible d’améliorer ces points négatifs avec une bonne isolation thermique et de nouvelles fenêtres. La pièce offre alors une température qui semble uniforme et cela permet d’économiser de l’énergie de chauffage.

 

Air sain

Aussi bien l’humidité que la qualité de l’air peuvent être influencées positivement par une bonne ventilation des espaces habitables ou une aération quotidienne. En l’absence de ventilation, les experts recommandent des aérations par à-coups: il s’agit d’ouvrir les fenêtres sur deux façades opposées et d’aérer ainsi les pièces deux fois par jour pendant quinze à vingt minutes (deux à trois minutes suffisent généralement en hiver). Ceci permet d’obtenir une circulation d’air efficace et de remplacer l’air intérieur par de l’air frais.

Une bonne aération prévient l’apparition de moisissures! Si un assainissement est correctement planifié et ses mesures adaptées les unes aux autres, aucune moisissure n’apparaîtra suite à des différences de chaleur entre les éléments de construction. Des aérations quotidiennes ponctuelles permettent d’améliorer la qualité de l’air intérieur et d’empêcher l’apparition de moisissures.

Lumière du jour

Des espaces clairs et la lumière du jour ont aussi une influence positive sur le bien-être. Les vieilles maisons en particulier comportent souvent peu de fenêtres ou des fenêtres relativement petites. Il faudrait donc, en cas d’assainissement d’un ancien bâtiment, prévoir de plus grandes fenêtres ou baies vitrées ainsi que des agrandissements et des ouvertures à l’intérieur.

Avec une protection solaire adaptée et une bonne isolation, il est aussi possible de ne pas laisser entrer la chaleur en été et il n’est alors pas nécessaire de rafraîchir l’intérieur.

Protection acoustique

La population suisse est soumise à une pollution sonore de plus en plus importante avec l’augmentation de la circulation routière et la densification des constructions. Une bonne isolation de l’enveloppe extérieure des bâtiments est ainsi judicieuse à ce niveau-là: avec le bon matériau d’isolation, il est en effet possible de réduire fortement le niveau de bruit à l’intérieur. Outre l’isolation, des fenêtres avec une protection efficace contre le bruit jouent également un rôle important dans ce cadre.

Sentiment d'appartenance

Adapter la situation de l’habitation aux besoins personnels lors d’un assainissement contribue fortement au bien-être ressenti à l’intérieur. Il est par ailleurs très plaisant de pouvoir profiter d’une nouvelle cuisine, d’une nouvelle salle de bain, d’un nouveau revêtement de sol ou d’une nouvelle peinture.

Des procédures adaptées et une bonne harmonisation des mesures d’assainissement sont indispensables à un climat intérieur agréable. Avec un assainissement, vous pouvez créer de nouvelles ambiances à l’intérieur et conserver ainsi une bonne qualité de vie.

Oui, je le veux: bien procéder